Sorties

Sortie: Asian Addict 1 • 15.04.2017

Photo par Roxane Delforge

 

Ma curiosité m’a poussée à m’aventurer dans la première édition d’une convention appelée Asian Addict, qui a eu lieu dans ma ville ! Cela faisait huit ans qu’il n’y en avait plus eu, et ça faisait plaisir de se dire qu’on n’allait plus devoir se taper Bruxelles ou la Flandre pour aller à une convention. Jusqu’au bout, j’ai hésité à m’y rendre à cause de beaucoup de « on dit », et j’en suis ressortie un peu… déçue.

J’ai saisi l’occasion pour remettre ma version Blue Warrior de Card Captor Sakura, que je n’avais pas encore pu immortaliser en portrait. Dès notre arrivée à la convention, c’est une chose que j’ai faite, sous la lentille experte de Roxane Delforge, connaissance de longue date et avec qui on a bien rigolé entre deux lancés de cartes de Clow !


Mon avis en ce qui concerne la convention est très mitigé. Outre les différentes rumeurs de soucis organisationnels qui ont filtré sur les réseaux sociaux quelques semaines – voire jours ! – avant l’événement (on se demandait si la convention allait bien avoir lieu), l’organisation matérielle laissait un peu à désirer: espace très restreint, ce qui diminuait la présence des stands, lesquels n’étaient pas variés; j’avais d’ailleurs fait le tour en 1h en traînant un peu. Des désistements d’invités qui ont donné lieu à des dramas sur les réseaux sociaux (parce qu’il y avait en effet quelques couilles dans le pâté !). Une scène microscopique pour le concours cosplay, lui-même rendu un peu médiocre par des soucis de sons. Et je pense bien que le pire de tout ce qui peut arriver dans une convention, c’était l’unique stand de nourriture dont les stocks diminuaient à vue d’œil, alors que l’organisation s’attendait bien à recevoir pas mal de monde. D’abord, il fallait faire au moins 1h30-2h de file pour avoir à bouffer, mais on n’était pas sûr de manger ce qu’on voulait puisque les entrées sur le menu étaient effacées au fur et à mesure que les stocks se vidaient.
 
Oui, c’était une première édition. Oui, les grosses conventions actuelles type FACTS, JapEx ou Made in Asia ont toutes démarré à ce stade également. Et si je pouvais donner un conseil constructif – ce que j’ai fait – aux organisateurs de l’Asian Addict, ce serait celui d’espacer la première et la deuxième édition de deux ans afin de voir en détails les points négatifs pour les améliorer en profondeur, avoir le temps nécessaire pour les démarches financières/administratives ou pour inviter bon nombre de personnes, … Cette édition ressemblait plutôt à un énorme crash-test réalisé avec les « fonds de tiroir pour voir si ça passe », et je regrette vraiment cet aspect. Beaucoup l’ont trouvée conviviale par sa petite taille et parce que c’était « dans notre ville », mais il y avait beaucoup de manques à combler.
 
On verra l’année prochaine (parce qu’ils comptent bien revenir l’année prochaine) s’il y a eu remédiation à tous ces soucis qui m’ont malheureusement fait penser que je perdais mon samedi après-midi là-bas ! (^^;

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.