japon, Voyages

J-191: un semblant de programme

Le cap des 200 jours est passé: dans 191 jours, je décolle pour Tokyo. J’ai eu envie de vous en dire un peu plus sur ce premier voyage, et pour ça je vais vous parler de notre « programme« . Je le mets entre guillemets parce que nous voyons notre programme plus comme une « sécurité » et non pas comme un plan de voyage que nous allons respecter au pied de la lettre. Il me semble que j’avais déjà un peu parlé de notre semblant de programme dans l’article précédent, mais parce que j’aime bien les redites et que ça me fout des étoiles plein les yeux à chaque fois.

 

Projetons-nous en mars 2018 ! On décolle le 31 mars de Bruxelles vers Londres, puis de Londres vers Tokyo; avec le décalage horaire, on arrive à Haneda le 1er avril à 7h du matin environ. On passera le premier tiers de notre séjour à Tokyo, du 1 au 4 avril. Notre premier quartier de résidence sera à cheval entre Asakusa et Ueno, un choix qui me tenait à cœur parce qu’il balance entre ces deux quartiers ♥ Aussi, on loge dans l’hôtel où était restée mon amie pendant son premier voyage, on sait donc à quoi s’attendre question dodo !

  • 1er avril: étant donné qu’on arrivera à 7h, on va d’abord prendre le temps, à notre arrivée à Ueno, de déposer nos bagages à la consigne de l’hôtel; après quoi on ira soit BOUFFER soit faire une sieste dans un manga-kisa (parce que j’imagine pas nos têtes au sortir de l’avion…) On restera principalement entre Asakusa et Ueno vu qu’on sera fatiguées.
  • 2 avril: on profitera un peu de notre matinée pour nous reposer et on filera ensuite vers Odaiba ! La visite tient à coeur à mon amie, et puis j’ai envie d’y aller aussi rien que pour voir la plage et le musée de trompe-l’oeil ! Et selon le temps qu’on passera sur l’île artificielle, on finirait la journée à Shinjuku.
  • 3 avril: on devrait normalement s’être remises du jetlag, ce sera donc visite du musée Ghibli ! Au retour du musée, on a opté pour visiter Shibuya/Harajuku étant donné que ce sont les quartiers les plus proches du musée.
  • 4 avril: j’avais proposé à mon amie d’aller voir le Tsukiji Market puis d’aller à Chiyoda pour voir le palais impérial; mais elle m’a dit que les gaijin n’étaient pas bien vus à Tsukiji, et qu’il fallait de la chance pour pouvoir voir le palais impérial ouvert. Du coup on pense plutôt se renseigner sur place avant d’aller à Chiyoda. Une chose est sûre, c’est qu’on ira voir Akihabara !
  • 5 avril: direction Kamakura pour aller voir le Daibutsu ! Mon amie l’a loupé lors de son premier voyage et c’est l’un de ses plus grands regrets. J’y vais principalement pour ça et la plage. Puis on remonte sur Yokohama où je vais rencontrer mon tout premier correspondant japonais, Ken’ichi. Après un petit resto et sûrement une visite nocturne du musée Cup Noodles, on prendra le bus de nuit pour aller à Kyoto.
Parce que je suis une grande angoissée, j’ai fait un dossier
contenant toutes nos confirmations de réservation, tous les changements,
les annulations, … que j’apporterai évidemment avec moi au Japon afin
d’éviter tous les couacs sur place pour nos logements !
  • 6 avril: on arriverait assez tôt dans la matinée à Kyoto. On ira déposer nos valises dans un coin locker ou à notre logement. Idem que pour notre arrivée à Tokyo, on ne compte pas aller très loin étant donné que le voyage en bus de nuit ne doit pas être de tout confort. On se contentera d’une visite du centre, avec pour objectif premier d’aller voir la Kyoto Tower, les chateaux principaux et le Yasaka-jinja à Gion.
  • 7 avril: on a décidé de diviser Kyoto en plus ou moins quatre en fonction des points cardinaux, comme ça on profite de nos visites à fond. Pour ce 7ème jour, ce sera le Sud de Kyoto, pour aller voir le Fushimi Inari Taisha ! On aura bien besoin de la journée le temps de traverser tous les toori et d’aller jusque là. Il y aura aussi deux autres sanctuaires sur notre liste, mais ce sera en fonction de notre état de fatigue !
  • 8 avril: direction Nara ! On ira évidemment voir les daims, mais on montera aussi le Mont Wakakusa à défaut de pouvoir aller au Mont Fuji cette année-là. Ce sera juste une petite merveille à aller voir en plein printemps, tout comme le Isui-en ! Concernant les temples et sanctuaires, ce sera Kasuga-taisha, Todai-ji, Kofuku-ji, et balade à Naramachi. Le 8 avril, c’est aussi la date du Hana Matsuri, la fête des fleurs au Japon. On aura donc acheté des yukata à l’occasion et on se renseignera sur place où on peut assister à ce matsuri à Kyoto.
  • 9 avril: ce sera au tour de l’Ouest de Kyoto et ses destinations cultes, comme Arashiyama, le Kinkakuji, Ryoan-ji, Jizo-in.
  • 10 avril: journée totalement free ! S’il y a des choses qu’on n’a pas pu faire par manque de temps où fatigue, ce sera ce jour-là qu’on les fera. On aimerait bien faire un shooting en maiko-san et assister à une cérémonie du thé, entre autre. Et le soir, bus de nuit pour retourner à Tokyo.

 

Ces photos n’ont rien à voir avec mon programme, mais je vous présente
valise-chan et passeport-chan. Enfin, plutôt la cover de mon passeport
que je n’ai pas encore commandé et que j’ai trouvée chez Veritas dans
leur nouvelle collection Happy Travel !

 

  • Du 11 au 13 avril: retour à Tokyo tôt le matin, on logera cette fois-ci à Ikebukuro. On n’a rien établi de spécial pour ces derniers jours, juste de faire et voir tout ce qu’on n’a pas eu le temps de faire/voir et profiter à fond de nos derniers jours.
  • 14 avril: on pleure *sort* On décolle de Narita à 11h40 pour aller à Madrid, et de Madrid revenir à Bruxelles le même jour dans les alentours de 22h. Il faudra nous ramasser à la petite cuillère, d’une parce qu’on sera claquées, mais aussi parce que ce sera la fin d’un voyage très riche et un dur retour à la réalité.

Quand j’ai parlé de mon programme avec certaines personnes qui étaient déjà parties au Japon, beaucoup m’avaient conseillé de rester sur Tokyo pendant 14 jours. Hors de question. Je ne sais pas quand j’aurai l’opportunité de retourner au Japon, et j’espère que ce second voyage sera un voyage linguistique d’au moins six semaines (comme je l’avais prévu à la base, et qui plus est un voyage qui me permettrait de faire des démarches pour trouver un travail sur place et peut-être ne pas rentrer). Et dans cette perspective de « ne pas savoir quand je reviendrai », j’ai voulu bouger énormément et ne pas m’arrêter sur tout ce qui constitue un voyage normal au Japon, même si nos étapes sont quasiment similaires. On n’a pas voulu forcer plus loin dans l’inconnu cela dit. On voulait aussi aller à Kawaguchi-ko ou Hakone, mais de Kyoto, les trajets ne ressemblaient à pas grand chose (en bus, en train, en shinkansen).

J’espère qu’on aura peut-être le temps de faire PLUS que ce qu’on a « prévu », comme aller voir Nikko par exemple. Mais on ne le saura que quand on sera sur place !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.