japon, Voyages

Japon 2018: jour 5 • Une soirée (bizarre) à Yokohama

On a donc quitté Kamakura pour se rendre à Yokohama. Arrivées aux alentours de 17h30, il a fallu attendre une petite heure que mon correspondant de très longue date, Kenichi, nous rejoigne à la sortie de la gare. Alors en attendant, « une fois n’est pas coutume »… Starbucks !

Les matcha latte japonais me manquent…

Kenichi a enfin fini par arriver. Alors ça a été la soirée la plus bizarre de toute ma vie, et ce dont je vais parler ne va retranscrire que mon expérience. Mettez-vous bien en tête que tous les Japonais ne se comportent pas de cette façon, et que je ne veux absolument pas parler en mal de mon correspondant. Mais je vais vous expliquer en quoi j’ai été très mal à l’aise, mais c’est assez marrant quand même!

J’étais donc à la sortie de la gare avec Gaëlle et j’essayais de capter le wi-fi pour envoyer des messages à Ken, afin de savoir où il était et lui dire où nous nous trouvions. Jusqu’à ce que je sente une présence par-dessus mon épaule: c’était mon correspondant, qui regardait ce que je faisais sur mon téléphone. Je ne l’avais pas entendu ni vu arriver vu qu’il venait de derrière moi, et au lieu de se manifester en parlant, il a préféré me foutre la trouille ._. Ensuite, j’ai remarqué qu’il avait un énorme sachet sur le dos, rempli de trucs qu’il avait gagnés aux UFO Catchers. C’étaient des cadeaux, pour Gaëlle et moi, et le premier truc qui m’est venu à l’esprit c’est: « Comment je vais faire entrer tout ça dans ma valise, moi? En plus elle va peser 15 tonnes après! »

Je m’en suis sortie avec des « sumimasen! » et des « arigatô! », mais toute la soirée je me suis demandé où j’allais caser tout ça… Attention, j’étais touchée qu’il nous ait apporté des cadeaux, mais d’un point de vue pratico-pratique, ça n’allait pas trop le faire.

Kenichi nous emmène au quartier chinois, Chûka-gai, pour manger. Là aussi, j’ai deux-trois trucs à raconter, mais chaque chose en son temps! C’est un quartier très touristique en temps normal, mais comme on y était de nuit et qu’il pleuvait, la balade a été plutôt calme. J’ai adoré les couleurs des bâtiments et surtout les odeurs de nourriture de tous les côtés. Mis à part ça, je ne sais pas si j’y retournerai un jour en journée, à part pour capturer la belle architecture en photos!

On s’arrête dans un resto et on commande chacun un plat. C’est la journée où j’étais destinée à crever la dalle je crois: je commande une assiette de nems en pensant que ce seraient des bons gros nems; sauf que c’était leur version apéro, que j’en ai eu que six, et que j’ai fait croire que ça me suffisait pour ne pas passer pour une ogresse.

Ken nous envoie alors aux toilettes (oui oui, il nous a chassées) « au cas où », mais en réalité il a payé le restaurant pour nous. J’étais pas d’accord, alors comme il ne voulait pas que je le rembourse, je lui ai dit que je lui offrirai un dessert. Mais le Kenichi est une espèce maline, et il ne nous a jamais plus emmenées à des endroits où il y avait de la nourriture.

gtui 1697Comme tout touriste qui se respecte, on est allés voir la fameuse grande roue de Cosmo World, à Minato Mirai. Là aussi, sous la pluie, on n’a pas trop profité du quartier ou de la vue, juste quelques photos avant de repartir vers un autre « endroit emblématique » de Yokohama.

Sur la rive en face de Cosmo World, il y a un autre parc pour les enfants. Et dans ce parc se trouve une petite illumination en forme de cœur. C’est à ce moment-là que Ken m’attrape par l’épaule et me colle contre lui: « Ici, on vient faire des photos quand on est en couple. » J’ai été un peu prise de cours et j’ai pris la pose pour lui faire plaisir, en espérant que cette photo ne lui ait pas donné de fausses idées. Après quelques blagounettes salées de Gaëlle en français, on suit notre guide jusqu’à un parc.

Le Yamashita-kôen aurait dû être très beau à voir de jour. Mais encore une fois, on n’a fait que le traverser un peu en vitesse car la pluie ne cessait pas. Ken nous a montré un peu les choses importantes à voir, notamment la statue de la « Gardienne de l’eau ». On a un peu plus expédié la visite quand il est revenu sur ses avances: « Ici aussi, on vient se promener en couple. » J’ai un peu accéléré la marche, histoire de rentrer plus vite que prévu.

Aux alentours de 22h, alors que j’avais vraiment faim, qu’on était trempées par la pluie et fatiguées de marcher, nous reprenons le métro pour retourner aux alentours de la gare où nous devions attendre le bus de nuit. Là-bas aussi, Ken nous a envoyées aux toilettes pour nous acheter des boissons chaudes en douce. Une fois encore, l’intention m’a touchée et j’ai voulu lui rendre la pareille, mais il a tourné les talons et nous a aidées à trouver notre quai d’embarquement pour le bus.

Une fois fait, et vu l’heure, je lui ai dit qu’on allait se poser au MacDo pour attendre l’arrivée du bus au chaud, et qu’il pouvait nous laisser sans souci. Je savais aussi qu’il n’était pas rentré chez lui après le boulot pour nous faire visiter rapidement la ville, et qu’il se lève très tôt pour aller bosser, justement. Je l’ai remercié un million de fois pour sa compagnie, on s’est dit au revoir et je suis allée m’enfiler un menu large avant de partir, direction Kyoto! ♥


Kenichi est un correspondant que je connais depuis plus de 7 ans. Il a presque le double de mon âge et a toujours été très gentil avec moi, m’a beaucoup aidée dans ma pratique du japonais quand j’osais répondre à ses appels.

J’étais déjà très stressée à l’idée de le rencontrer dans une ville et un pays que je ne connais pas, et surtout qui parle une langue que je ne maîtrise pas bien. Aussi, par message, Kenichi faisait souvent des blagues en parlant de couple avec moi, que j’ai toujours repoussées poliment.

Cela dit, sa manière de faire en vrai était plutôt insistante, ce pourquoi je dis avoir été mise mal à l’aise. En aucun cas il ne s’est mal comporté vis-à-vis de moi ou de Gaëlle, et encore aujourd’hui je suis en contact avec lui. Aujourd’hui, je rigole beaucoup de cette histoire et de sa propre maladresse, mais sur le moment-même, j’étais pas très sereine :’)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.