japon, Voyages

Japon 2018: jour 8 • Visite de Gion (1)

Je le répète assez souvent, mais le pourquoi je suis tombée amoureuse du Japon, c’est le film « Mémoires d’une Geisha », tiré du livre du même nom d’Arthur Golden (que j’ai tout autant adoré). Kyoto, et surtout le quartier de Gion, étaient des endroits très importants pour moi car l’histoire de Sayuri – l’héroïne du roman – s’y déroule; et je voulais moi-même marcher là où elle aurait posé le pied, voire même marché dans ses pas.

Quand vous allez à Kyoto, c’est pire qu’à Tokyo. La capitale est bondée, mais Kyoto… C’est une invasion! Il est parfois très difficile de se promener en paix parce qu’il y a énormément de foule, de bus de touristes, … Et malheureusement ce ne sont pas ceux qui visitent cette jolie ville du Kansai qui sont les mieux éduqués, de ce que j’ai pu comparer. Il y a donc certains lieux qu’on n’a pas pu voir, comme Pontochô, tout simplement parce que c’était blindé.

A côté de ça, on a quand même pu voir pas mal de choses, et surtout réaliser un de mes rêves d’ado: enfiler les vêtements d’une maiko. Mais ça, ça attendra la deuxième partie de l’article pour plus de détails! (ouuuh, le teaser)

Bref, après un bon petit-déjeuner japonais à l’auberge où on logeait, on a mis les voiles pour Gion. A peine sorties du bus, on tombe sur le temple principal, à savoir le Yasaka-jinja, que j’ai trouvé plus joli de nuit car illuminé; mais il vaut bien évidemment le coup d’œil!

IMG_1028

La balade autour du temple est super agréable et débouche sur un petit parc où les gens étaient déjà assis pour profiter du hanami. Moi j’ai surtout profité de la bouffe grâce aux yatai qui étaient déjà ouverts, et à 10h du matin, je mangeais les meilleurs takoyaki au monde ♥

Après notre visite au Yasaka-jinja, on a migré vers le Kiyomizu-dera en passant par le centre touristique de Gion. Ce quartier est resté tout à fait authentique malgré les années; après tout, il faut bien entretenir ce que tout touriste veut voir!

Une chose que je regrette, c’est encore une fois les touristes qui n’en font qu’à leur tête. Dans le quartier de Gion, il y a un sens de flux à respecter: les gens doivent toujours rester sur leur droite et ne pas se balader au milieu de tout, car des voitures peuvent circuler. Aussi, il y a toujours des maiko/geisha en activité, ce n’est un secret pour personne. Et évidemment, quand on les voit dehors, c’est parce qu’elles travaillent et doivent se rendre d’un point A à un point B (comme quand on en voit une sortir du Gion Corner, c’est pas pour aller se promener). Il ne faut donc pas les emmerder à tout bout de champ pour une photo, et le fait d’en voir une, j’estime que c’est déjà une sorte de chance.

Deux règles très simples que beaucoup de gens ne respectent pourtant pas, malgré la présence de policiers dans les rues. Et vous l’aurez compris, ça m’a gavée et a un peu gâché ma balade…

Ca ne nous a quand même pas empêchées de trouver de supers petits endroits, comme les temples Hôkan-ji et le tout coloré Yasaka Kôshin-do et ses kukurizaru!

Enfin, quelques photos du Kiyomizu-dera dont je parlais plus tôt; l’excitation était à son comble car je voyais ce qui avait été mon fond d’écran pendant des années en VRAI ♥ Malheureusement, le temple était en réfaction (et il l’était encore au mois de novembre apparemment!) donc je pourrai le voir tout flambant neuf lors d’un autre passage à Kyoto!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.